exacerbation aiguë de BPCO

exacerbation aiguë de BPCO

Sections article

Chez les D’une maladie pulmonaire obstructive Connue la chronique des patients (MPOC), les exacerbations se produisent en moyenne 1,3 FOIS PAR exacerbations de année.1 Varient en gravité des Baisses transitoires de l’état fonctionnel à des Evenements mortels. Aux États-Unis, les exacerbations Ont contribué à l’augmentation de juin 102 verser cent de la mortalité Liée BCPS 1970-2002 (21,4 Ë 43,3 Décès verser 100.000 personnes) .2 de gestion d’Efficace Une exacerbation de la MPOC combinent Le SOULAGEMENT des symptomes Aigus et La réduction du Risque D’exacerbations. ultérieures

Définition et classification

Aller à la section +

Classification de la BPCO exacerbations par gravité

L’infection de l’arbre trachéo-bronchique et de la pollution de l’air (par exemple la fumée de tabac, les expositions professionnelles, l’ozone) des causes de are identifiables Les plus courantes de exacerbations de la MPOC. niveaux des nations unies exacerbations have pas cause.6 identifiable Autres Problèmes Médicaux, tells Que l’insuffisance cardiaque congestive, les infections non pulmonaire, embolie pulmonaire, et de pneumothorax, may also provoquer juin exacerbation.9 BCPS

évaluation initiale

Aller à la section +

L’évaluation initiale des D’une exacerbation de patients soupçonnée de BPCO devrait INCLURE une histoire des Symptômes de la base et Actuels, Tels les limitations Qué Dans les activities de la Vie quotidienne. Si DISPONIBLES, les radiographies ANTERIEURES de la poitrine, les Mesures des gaz du sang artériel, et les resultats de spirométrie PEUVENT à établir la secouriste fonction de la base du poumon et illustrer juin exacerbation typique. Parce Que de plus de en plus de la confusion is a characteristic de compromis respiratoire, l’examen physique devrait INCLURE juin évaluation de l’état mental, AINSI Que des Examens Cardiaques et pulmonaires.

Évaluation diagnostique des d’exacerbation de patients de la MPOC

Indications verser Hospitalisation

Aller à la section +

patients les non ambulatoires devraient receive pro-phylaxis de routine verser la thrombose veineuse profonde. Parce Que la MPOC is a maladie et fatale Souvent, les médecins devraient envisager de discuter et documenter les souhaits du patient, progressive concerning les soins de fin-de-vie.

Oxygénation et ventilation

Aller à la section +

La supplémentation en oxygène Doit Être ajustée à non niveau d’at least 90 versez cent de la saturation en oxygène. Dispositifs d’oxygène à haute débit fournissent l’oxygène, plus fiable Que les pinces nasales, Mais sondes nasales PEUVENT Être better tolérés. La ventilation non invasive à pression positive (VPPIn) is indiquée si l’oxygénation ous juin une ventilation adéquate ne can be réalisé au Moyen d’ONU haut-débit mask.15 Les patients necessitant VPPIn doivent Être surveillés en permanence verser décompensation.

Si le malade ne may pas Être oxygéné de Manière adéquate, des complications, Comme une embolie pulmonaire ous œdème non, devraient Être considered.6 de rétention de dioxyde carbone is possible Dans modérément et les patients seriously malades; par Conséquent, ABG devrait Être Mesuré 30 à 60 minutes après le debut de la supplémentation en oxygène.

ventilation mécanique invasive is Nécessaire si le malade ne may pas tolérer VPPIn; une hypoxémie d’aggravation, l’acidose, la confusion, OÜ hypercapnie VPPIn du Malgré; Ou A des conditions de tombes de comorbidité, tells Que l’infarctus du myocarde ous sepsis.6 Aggravation hypercapnie et juin acidose insuffisance respiratoire Héraut. Un pH Inférieur à 7,36 et juin pressure artérielle partielle du dioxyde de carbone de plus de 45 mm de Hg de la Nécessité d’indiquent Une ventilation mécanique.

Les choix Thérapeutiques

Aller à la section +

Bronchodilatateurs à action brève

bronchodilatateurs à action brève inhale des comprennent de la bêta (par exemple albutérol, levalbuterol [Xopenex]) et anti-cholinergiques (par exemple ipratropium [Atrovent]). agents CÉS la dyspnée et améliorent l’exercice tolerance.6. 9 La première étape Dans le treatment D’une exacerbation de la MPOC AUGMENTE la dose de salbutamol par aérosol-délivrés doseur ous nebulizer.9 Levalbuterol is ainsi Cher Que l’albutérol, but un des Avantages similaires et effects.16 Indésirables Si le patient, n’à pas déjà pris ipratropium, il can be au treatment ajoutés fixe regimen.5-dose albutérol / ipratropium (Combivent) est disponible.

Corticostéroïdes

RÉGIMES de Corticostéroïdes à haute dose (méthylprednisolone [Solu-Medrol], 125 mg par voie intraveineuse toutes ses les six heures) et Les régimes une dose Faible (prednisolone, 30 mg par voie orale quotidienne) decrease La Durée d’hospitalisation et d’Improving FEV1 par placebo.17 de rapport. 19 [corrigé] Un ECR comparant la prednisolone par voie orale et intraveineuse à des doses équivalentes (60 mg par jour) n’à Montré Aucune différence Dans les longueurs d’hospitalisation et les Taux de Debut de treatment failure.22

Parce Que les Corticostéroïdes oraux are biodisponibles, peu couteux et pratique, les corticostéroïdes par voie parentérale doivent Être réservés d’Une mauvaise l’absorption aux patients intestinale ou Les comorbidités Qui empêchent la prise orale en toute sécurité (par exemple juin diminution de l’état mentale, vomissements) .5. 6 Corticostéroïdes inhale ne jouent Aucun rôle Dans la gestion d’exacerbation.8 juin Aiguë

Antibiotiques

La Moitié des exacerbations de patients de MPOC Ont des concentrations élevées de bactéries Dans their airways.6 lower. 23 cultures montrent SOUVENT de multiples agents infectieux, y compris Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae, Moraxella catarrhalis, Mycoplasma pneumoniae. et viruses.6. 23

AUTRES OPTIONS DE TRAITEMENT

méthylxanthines parentérales, tells Que la théophylline, pas ne d’Sont systématiquement recommandé versez le Traitement de la MPOC exacerbations.27 agents CÉS Efficaces et are Moins have des Effets potentiellement, plus défavorables Que les bronchodilatateurs inhale.

Several Thérapies de Preuves suffisantes manquent verser l’utilisation de juin routine in the treatment des exacerbations de la MPOC, y compris les mucolytiques (par exemple acétylcystéine [anciennement Mucomyst]), l’oxyde nitrique, kinésithérapie respiratoire, antitussifs, de la morphine, le nédocromil , de leucotriènes modificateurs, les Inhibiteurs de la phosphodiestérase IV (de classe de Médicaments non DISPONIBLES Dans aux États-Unis) et des immunomodulateurs (par exemple, OM-85 BV, AM3 [ni médicament disponible aux États-Unis]). 6. 7 Le tableau 5 Reprenez les possibilités de treatment de la MPOC exacerbations.5 aiguë. 6. 8. 9. 18. 25

Préparation de la sortie de l’hôpital

Aller à la section +

Verser à la décharge, des patients non Doït Presenter des écuries et des Cliniques Symptômes Une pression partielle artérielle ou Être admissible stable en improvement de l’oxygène de plus de un 60 mm Hg pendant au Moins 12 heures. Le pas ne patient de devrait exiger albutérol, plus SOUVENT Qué TOUTES LES Quatre heures. Si le malade is stable et may UTILISER UN inhalateurs-doseurs, il N’y a avantage à l’éducation des UTILISER patients bronchodilators.28 nébulisation may Improving la response à exacerbations29 avenir Aucun; have suggested des thèmes comprennent non Aperçu général de la MPOC, les Traitements Médicaux DISPONIBLES, la nutrition, les directives Anticipées, et des conseils sur le moment, de l’aide de Demander médicale. En Soutien à domicile, Comme un concentrateur d’oxygène, nébuliseur, et les services d’infirmières de santé à domicile, devraient Être organisées avant la sortie.

Prévention futures exacerbations

Aller à la section +

LES RÉFÉRENCES

15. Ram FS, Picot J, Lightowler J, le juge Wedzicha. ventilation à pression positif non invasive versez le Traitement de l’insuffisance respiratoire due à des exacerbations de la maladie pulmonaire obstructive chronique. Cochrane Database Syst Rev. 2004; (3): CD004104.

24. Ram FS, Rodriguez-Roisin R, Granados-Navarrete A, Garcia-Aymerich J, Barnes NC. Antibiotiques verser exacerbations de la maladie pulmonaire obstructive chronique. Cochrane Database Syst Rev. 2006; (2): CD004403.

27. Barr RG, Rowe BH, Camargo CA. Méthylxanthines verser exacerbations de la maladie pulmonaire obstructive chronique. Cochrane Database Syst Rev. 2003; (2): CD002168.

29. Turnock AC, Walters EH, le juge Walters, Wood-Baker R. Plans d’Action pour la maladie pulmonaire obstructive chronique. Cochrane Database Syst Rev. 2005; (4): CD005074.

31. Poole PJ, Chacko E, Wood-Baker RW, CJ Cates. vaccin contre la grippe verser de maladie pulmonaire obstructive chronique de les patients. Cochrane Database Syst Rev. 2006; (1): CD002733.

RELATED POSTS

Laisser un commentaire